PRODUIRE ET VENDRE SON ELECTRICITE

Posté par fairefacealacrise le 18 février 2011

Pour compléter vos revenus, vous pouvez envisager de vendre de l’électricité. Vous ne le savez peut-être pas, mais la loi impose à Electricité de France (EDF) de racheter la production fabriquée par les particuliers qui ne la consomment pas. Si vous produisez de l’électricité avec une éolienne, vous pouvez compter sur une base de 8,38 centimes d’euro par kWh transmis à EDF. Ainsi, une éolienne produisant 10 000 kWh/an, permet de percevoir 838 euros. Pour ce type d’installation, la durée du contrat avec EDF est fixée à 15 ans, période pendant laquelle vous continuez à bénéficier de ce tarif.

Et si vous avez décidé de vous équiper en panneaux solaires, le tarif de rachat est fixé à 30 centimes d’euro par kWh et vous pouvez également bénéficier d’une prime supplémentaires de 25 centimes d’euro par kWh. Une condition : les panneaux doivent occuper une fonction technique ou architecturale essentielle à l’acte de construction de votre habitation. Au total, un panneau de 20 m², produisant en moyenne 2 000 kWh/an, peut rapporter jusqu’à 1 100 euros de rente annuelle. Pour les panneaux solaires, la durée du contrat d’achat est fixée à 20 ans.

Comment s’y prendre ?

Pour produire son électricité, il vous faudra d’abord investir dans des installations spécifiques qui ont un coût. Pour une éolienne, il faut compter environ 1 000 euros par kWh de puissance. Mais tout dépend du nombre d’heures de vent dans l’année. Ainsi, pour produire 10 000 kWh annuels, il vous faudra une éolienne d’environ 6 kWh de puissance. Soit un montant de 6 000 euros à l’achat qui vous rapporteront 838 euros par an si vous vendez la totalité de votre production à EDF. Enfin, une éolienne procure un avantage fiscal. En effet, sur votre déclaration, vous pouvez déduire 50 % de son prix d’acquisition.  

Pour des panneaux solaires, il faut compter entre 20 000 et 25 000 euros. A cela il faudra ajouter entre 4 000 et 8 000 euros pour un chauffe-eau solaire, et entre 7 000 et 13 000 euros pour l’installation d’une pompe à chaleur. Il s’agit donc d’un investissement à long terme car votre installation ne s’amortit qu’au fil des versements d’EDF. Notez tout de même que, depuis le 1er juillet 2006, ce type d’investissement est devenu plus avantageux. En effet, si vous équipez votre résidence principale, vous avez droit à un crédit d’impôt de 50 % sur le coût du matériel.

Enfin, sachez qu’EDF met des experts à votre disposition, capables de vous fournir des conseils sur l’intégration des installations dans votre habitation.

SOURCE http://www.linternaute.com/argent/magazine/dossier/10-pistes-pour-arrondir-ses-fins-de-mois/produire-et-vendre-son-electricite.shtml

Laisser un commentaire

 

www.ziga2011 |
Gala Vendémiaire |
Concept Valley Caraïbes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | greenmarketing
| CFDT SNCF Languedoc Roussillon
| Marc Champel