VENDEZ SUR INTERNET

Posté par fairefacealacrise le 18 février 2011

Pour ceux que les vide-greniers n’attirent pas, il existe plusieurs alternatives bien pratiques sur Internet. Soit par le biais d’enchères comme sur ebay, soit à un prix que vous fixez vous-même comme c’est le cas sur un site comme Priceminister. Pour pouvoir y vendre, il suffit de s’inscrire et de créer une fiche de présentation du produit avec photos. Une fois l’annonce validée, vous attendez qu’un acheteur se manifeste.

Utiliser un site de vente aux enchères : le cas d’Ebay

Sur un site d’enchères, vous devez d’abord inscrire l’objet que vous souhaitez vendre. Ensuite, il suffit de sélectionner une catégorie dans laquelle l’article sera affiché et de renseigner son descriptif. 

Si c’est la première fois, pour crédibiliser votre vente, vous pouvez demander à être soumis à une vérification, par téléphone ou voie postale. Ce qui permet de rassurer les acheteurs. 

Jusqu’alors, ebay se contentait de demander les mails des vendeurs dits professionnels, autrement dit ceux qui vendent des produits pour plus de 2 000 euros par mois, sur trois mois d’affilée au moins. Or, depuis le 11 août, eBay France vérifie le statut des vendeurs professionnels, en réclamant leurs coordonnées, ainsi que la preuve de l’identité du dirigeant et l’inscription au registre du commerce et des sociétés.

Une fois toutes ces formalités accomplies, vous fixez un prix de départ puis ce sont aux acheteurs potentiels de jouer : celui qui propose le meilleur prix dans le temps imparti remporte l’enchère et achète le produit. Notez que vous pouvez dès le départ fixer un prix de réserve en-dessous duquel vous refusez de vendre.

Et si vous craignez de vous faire rouler dans la farine avec le paiement, le système utilisé sur ebay, Paypal, sécurise l’opération. Vous ne renseignez  vos coordonnées financières qu’une seule fois au moment ou vous créez votre compte. Ensuite, votre adresse e-mail suffira pour effectuer vos opérations sur le site. L’échange ne se fait que si le compte de votre acheteur dispose de la somme d’argent. Autre possibilité pour les objets volumineux ou dont la valeur est élevée : le paiement à la réception quand l’acquéreur vient chercher le produit.

Néanmoins, sachez que, pour toute proposition de vente de produit, vous devez payer des frais d’insertion (de 0,20 à 3,90 euros en fonction de l’article) et une commission sur la vente. Cette dernière est fixée à 5,25 % du prix final pour un article inférieur à 50 euros. Pour un objet supérieur à 1 000 euros, une commission de 1,5 % s’applique sur la proportion du prix de vente qui dépasse 1 000 euros. A cela, il faut ajouter une commisssion fixe de 38,50 euros. Mais toutes ces régles sont appelées à évoluer à partir du 25 septembre. En ce qui concerne les frais d’insertion, les tarifs seront fixes et s’établiront à 50 centimes.

La vente classique sur Internet

Il existe d’autres sites où vous pouvez vendre vos objets à des particuliers, sans passer par un système d’enchères. Dans ce cas, le client paye sur le site, comme chez n’importe quel marchand en ligne. Une fois le règlement enregistré, le vendeur envoie le colis à l’acheteur. Ensuite seulement, le site, par exemple PriceMinister, reverse le fruit de la vente au vendeur en prélevant une commission. A la différence de Paypal sur Ebay, il faut ici fournir ses cordonnées bancaires à chaque transaction.

Horsmis cet aspect, le processus d’inscription est le même : vous vous identifiez, faites figurer votre produit dans une catégorie et fixez le prix du bien.

SOURCE http://www.linternaute.com/argent/magazine/dossier/10-pistes-pour-arrondir-ses-fins-de-mois/vendre-sur-un-site-internet.shtml

Laisser un commentaire

 

www.ziga2011 |
Gala Vendémiaire |
Concept Valley Caraïbes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | greenmarketing
| CFDT SNCF Languedoc Roussillon
| Marc Champel